Les produits locaux sur internet

Les produits locaux sur internet

Locavore ? Vous avez dit locavore ? Cette tendance n’est pas nouvelle, elle avait juste disparu. Industrialisation et mondialisation nous ont détourné des produits locaux. Attirés par des aliments d’autres contrées, nous avons, petit à petit, délaissé les petits producteurs. Pourtant, ce mode de consommation devient à nouveau tendance, porté par une
prise de conscience sanitaire et éco-responsable. Les scandales phytosanitaires ont « réveillé » nos âmes et les producteurs locaux voient revenir vers eux une population acquise à leur cause.

Les avantages du locavorisme

Pour les fruits et les légumes, la saisonnalité raisonne comme une question de bon sens, malheureusement vite oubliée devant des envies de fraises au mois de décembre. Et pourtant, le respect des saisons de culture se retrouve tout d’abord dans le plaisir gustatif. Aucune comparaison entre une fraise cultivée sous serre dans un pays voisin et une fraise française de mai. De plus, vitamines, oligo-éléments, minéraux et nutriments sont plus nombreux dans un légume ou un fruit, cueillis au bon moment. Le bénéfice pour la santé n’est plus à démontrer tout comme le fait de consommer des produits frais et non transformés.

D’autre part, se fournir au plus près de chez soi, permet aussi de vérifier auprès du fermier le mode de culture ou d’élevage qu’il privilégie, souvent bio ou du moins raisonné et non intensif. C’est aussi l’occasion pour le vendeur d’expliquer voir de conseiller.

Le locavore est aussi contre le gaspillage et fait ainsi des économies. Il n’achète en vrac que ce qu’il mange et est exempté du coût des transports réinjecté dans le prix de produits venant de l’étranger. La dimension écologique n’est pas des moindres. Plus d’emballages, des sacs en papier ou des cagettes, tous deux réutilisables remplacent les sacs plastiques ou les suremballages. De plus, les émissions de CO2 dues aux transports fluviaux, aériens ou terrestres n’entrent plus en ligne de compte puisque quelques kilomètres séparent souvent le producteur et le consommateur.

D’autre part, le retour à une consommation locale, amène enfin les producteurs à se rémunérer plus justement, les intermédiaires se limitant généralement à un ou deux dans la plupart des cas.

Internet, grand fournisseur de denrées locales

Manger local, c’est bien mais le problème restait l’approvisionnement. Le marché était le lieu privilégié des locavores. Cependant, cette catégorie de la population, dont le nombre explose, regroupe souvent des personnes plutôt jeunes et les producteurs locaux ont dû s’adapter à leur mode de vie.

Amap, regroupement de producteurs dans des magasins de fermiers ou marchés achalandent des clients n’acceptant de consommer que des produits cultivés, transformés ou élevés dans un rayon de moins de 250 kilomètres. Ce choix restreint le panel de produits proposés aux locavores. Sont alors nées les plateformes de produits locaux sur internet.

Ouvertes à tous, elles vendent des produits des quatre coins de France. Il devient alors possible de consommer des olives de Nyons, des vins du Lubéron ou des poissons de mer, même loin des exploitations, tout en faisant fonctionner des entreprises locales.

Parmi les jeunes plateformes, foodtrack.fr s’enrichit jouraprès jour de produits variés. De plus, les choix de livraison sont nombreux. Ainsi, le locavore peut choisir de se faire livrer à domicile, en points relais ou dans un lieu défini avec le vendeur. Mais, il a aussi la possibilité d’opter pour le drive, l’acheteur récupérant les marchandises au magasin du producteur. De même, pour les produits autorisant un transport tel que le vin par exemple, le e-commerce est privilégié tout comme la vente par colis.

Fromagers, épiciers, viticulteurs, brasseurs, pépiniériste, volaillers ont déjà choisi ce mode de vente et la liste des producteurs, conquis par le sérieux de cette plateforme, ne cesse de s’allonger. Deux restaurateurs y proposent même des plats tout prêts. L’un deux s’engage à faire découvrir la cuisine réunionnaise, l’autre vous régalera avec des desserts, des pizzas ou autres mets qu’il suffit juste de déguster après les avoir tranquillement commandés.

Quels qu’ils soient, les producteurs sont soigneusement identifiés et choisis avant d’obtenir la validation des administrateurs. Ce sont tous des professionnels locaux, fiers de présenter des produits cultivés, élevés ou transformés dans le plus grand respect environnemental.

Toutes les conditions sont ainsi réunies pour favoriser ce comportement bénéfique des consommateurs. Quel que soit le mode d’achat choisi, le dénominateur commun est de faire la part belle aux circuits-courts pour le bien de tous.